Prévenir l'illettrisme

La prévention de l’illettrisme commence très tôt

C’est une situation qu’il faut tenter de prévenir le plus possible car l’illettrisme prend souvent racine dès l’enfance, et même dès la petite enfance.

Les actions de prévention de l’illettrisme auprès des tout-petits, des enfants, des adolescents et de leurs familles se situent en amont pour créer les conditions favorables à la réussite des apprentissages et traiter les difficultés avant qu’elles ne se transforment en blocages et conduisent plus tard à des situations d’illettrisme. L’action se situe hors et dans l’école par la prévention du décrochage scolaire, la mise en œuvre d’activités péri et extra scolaires.

Le cadre national de référence de l’ANLCI rappelle que le champ de la prévention de l’illettrisme recouvre des enjeux importants

« Toutes les initiatives qui contribuent à la maîtrise de la langue française et facilitent l’accès à la culture écrite, toutes celles qui donnent aux enfants le goût d’apprendre et la capacité à le faire participent à la prévention de l’illettrisme. Ce sont des actions anticipatrices qui se situent largement en amont : elles créent des conditions favorables pour que les difficultés ne trouvent pas prise. C’est l’efficacité globale du processus éducatif qui est le premier rempart contre l’échec scolaire. (...) Il est essentiel de prendre la prévention dans sa di­mension globale et continue. Sur le plan éducatif notamment, il est important de souligner que si les apprentissages fondamentaux sont maîtrisés à l’issue de l’école élémentaire, il est nécessaire de poursuivre l’effort ensuite au collège, au lycée et bien évidemment tout au long de la vie ».

Les actions de prévention s’adressent aux enfants, aux jeunes scolarisés, à leurs familles et dépendent de plusieurs services de l’Etat : les autorités académiques de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Agricole, la Direction Régionale des Affaires Culturelles et la Direction Régio­nale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Les acteurs associatifs des secteurs de l’éducation et de la culture contribuent de manière très importante à la prévention de l’illettrisme.

En quelques années la prévention a changé de dimension : la convention entre le Ministère de l’Education nationale et l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme signée le 29 mars 2010 a débouché sur la nomination de correspondants académiques pour la prévention de l’illettrisme.

La mise à disposition des informations et des ressources produites par l’ANLCI en partenariat avec les membres de ses instances et la valorisation des actions mises en place par les rectorats dans les plans régionaux de prévention et de lutte contre l’illettrisme ont permis de renforcer les liens entre prévention et lutte contre l’illettrisme. Aujourd’hui le Ministère s’engage à développer les Actions éducatives familiales initiées par l’ANLCI.

 

Téléchargez le Cadre national de principes et d’actions pour prévenir l’illettrisme

 

Kit pédagogique AEF  contre l’illettrisme : un kit pédagogique pour sensibiliser les équipes pédagogiques et la communauté éducative à la situation des parents en situation d'illettrisme ou de grande fragilité linguistique. À travers des outils clé en main, ce kit permet aux professionnels de l'éducation de s'informer et de participer à l'organisation d'actions partenariales en direction des parents.

Découvrez le kit

Haut